Le patient, au cœur du processus de guérison

En chiropraxie, le patient est au cœur du processus de guérison. Au lieu de se concentrer sur votre problème, le chiropraticien va se concentrer sur vous, en tant que personne dans votre entièreté, avec votre histoire, vos émotions, votre style de vie… pour comprendre l’origine de votre problème et vous aider à guérir.

La chiropraxie, une approche différente

Les approches classiques ou allopathiques suppriment la douleur, sans forcément en supprimer la cause. Les soins chiropratiques, eux,  tendent à trouver la cause de la douleur et à réduire les interférences nerveuses. Lorsque les irritations et interférences nerveuses sont soulagées, le corps peut alors fonctionner à son optimum et activer son potentiel de guérison. Pour ce faire, le chiropracteur va s’intéresser à vous, à votre histoire.

Syndrome du canal carpien, traitements

Longévité de la douleur

L’historique de la douleur va être étudiée par le chiropraticien. La plupart des problèmes de colonne peuvent exister des années sans symptômes. La douleur peut être récente, mais le problème est là depuis des années. Les problèmes “jeunes” se résolvent plus rapidement que les “anciens” que l’on traîne sur des années.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre santé globale

Avez-vous un système immunitaire performant ? Dormez-vous suffisamment ? Êtes-vous plutôt sédentaire ou actif  ? Êtes-vous en surpoids ?… Plus votre santé générale est bonne, plus vite pour guérissez.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre âge

Avec l’âge, on récupère moins vite. Ce facteur est à prendre en compte dans le délai de récupération. A mesure que vous prenez de l’âge, il est préférable de réaliser des soins chiropratiques réguliers, afin d’éviter de gros problèmes et des récupérations longues.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre mode de vie

Alimentation, hydratation, activité physique, stimulations, joie… Tout est pris en compte en médecine chiropratique, et tout contribue à accélérer ou ralentir une guérison.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre niveau de stress

Il existe trois types de stress : physique (un trauma ou un accident), chimique (drogues, alcool, malnutrition) et émotionnel (dépression, anxiété, colère). Si vous êtes stressés, peu importe le type de stress que vous vous infligez, il est probable que vous mettiez plus de temps à guérir.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre engagement

En chiropraxie, le patient est pro-actif. Si vous attendez de nous un miracle, nous pourrons vous le faire, mais il sera temporaire. Si vous êtes engagé dans votre guérison, prêt à opérer les changements nécessaires pour votre santé, alors, vous serez le miracle que vous attendez. Le chiropracteur est un partenaire de votre santé qui vous accompagne dans votre évolution vers la guérison. Si vous souhaitez rester passif, vous pouvez aussi. Dans ce cas, nous nous reverrons très souvent car, en étant passif, vous entretiendrez encore et encore la cause de vos douleurs.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Votre régularité

Les soins chiropratiques réguliers permettent d’éviter des épisodes douloureux intenses. Plus vous êtes réguliers, mieux vous vous portez car les subluxations vertébrales, corrigées tôt, ne dégénèrent pas en gros problèmes.

Le patient, au coeur du processus de guérison

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.