Les douleurs musculaires d’apparition retardées

On les appellent aussi courbatures ou DOMS (Delayed Onset Muscle Soreness). Ce type de douleur apparaît 12 à 48 heures après une nouvelle activité ou un entraînement d’intensité plus élevée qu’habituellement. C’est le signe que vos muscles s’adaptent à de nouvelles charges et c’est un processus absolument naturel.

Origine des DOMS

L’acide lactique disparaît des muscles dans les deux heures suivant l’entraînement. Il n’est donc pas responsable des DOMS. Ce sont les micro-déchirures des fibres musculaires qui en sont responsables.

En effet, tout effort physique sollicite les muscles. Plus il est intense, plus les fibres musculaires subissent un stress et finissent par se micro-déchirer.

La conséquence directe est une inflammation et une augmentation de la circulation sanguine dans la zone concernée (on observe parfois une légère enflure). Les lésions créées stimulent les récepteurs de douleur des tissus musculaires et les rendent plus sensibles au mouvement.

Elles sont cependant temporaires et, au fur et à mesure que le muscle se reconstruit, il devient plus fort et peut supporter des charges plus lourdes.

Diminuer l’inconfort

Pour réduire les courbatures, bougez, mais en vous ménageant.

Optez pour un entraînement plus doux, une activité cardiovasculaire légère ou des étirements, du yoga.

Augmentez l’intensité lorsque la douleur a disparu.

Conseils pratiques

  • Étirements et massages avant l’entraînement permettent de prévenir les DOMS.

  • Intégrez les nouveaux exercices graduellement sur une période d’une à deux semaines afin de laisser à votre corps le temps de s’adapter.

  • Échauffez-vous plus longtemps avant votre séance.

  • Prenez du magnésium, qui favorise la relaxation musculaire et la circulation sanguine.

  • En musculation, travaillez différents groupes musculaires chaque jour pour leur donner le temps de récupérer.

  • Buvez beaucoup d’eau et mangez équilibré.

Consultez votre chiro si : 

  • La douleur a la même intensité après trois jours.

  • La douleur perturbe votre quotidien.

  • Vous vous sentez mal.

  • Présence d’une enflure importante, rougeur, décoloration ou crampes douloureuses.

  • La douleur est très intense.

– https://www.fifamedicalnetwork.com/fr/lessons/soins-sur-la-ligne-de-touche-la-douleur-musculaire-dapparition-retardee-ou-doms/

– https://www.em-consulte.com/article/86859/douleurs-musculaires-post-effort
– Douleurs musculaires post-effort J.-M. Coudreuse [1], P. Dupont [2], C. Nicol [3]

– https://www.chiropractic.ca/fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.