La chiropraxie soulage les règles douloureuses

La société a communément admis qu’une femme pouvait souffrir lors de ses règles, que c’était ainsi et qu’il n’y avait rien à faire. Cela revient à demander à une personne de souffrir en silence, une semaine par mois, pendant au moins 40 années de sa vie… Heureusement, la chiropraxie aide à soulager les dysménorrhées, et vient au secours des trop nombreuses femmes qui souffrent en silence. Osez venir consulter Mesdames, vous le méritez.

De quoi parle-t-on?
Nous parlons de dysménorrhée, ou règles douloureuses. C’est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation.

Sous sa forme bénigne, elle est incommodante, mais non invalidante. Dans sa forme sévère, elle peut-être la conséquence de maladies comme l’endométriose, être fortement invalidante pour les femmes qui en souffrent et terriblement douloureuse, affectant autant le corps que l’esprit.

Causes des règles douloureuses
Les dysménorrhées sont causées par des contractions dans l’utérus (qui est un muscle) par une hormone appelé prostaglandine.

L’utérus se contracte tout au long du cycle menstruel d’une femme. Pendant la menstruation, il se contracte plus fortement. S’il se contracte trop fortement, il peut appuyer contre les vaisseaux sanguins à proximité, coupant l’apport d’oxygène au tissu musculaire de l’utérus. La douleur survient lorsqu’une partie du muscle perd brièvement son approvisionnement en oxygène. Le niveau de prostaglandine augmente juste avant le début des règles.

Dans sa forme pathologique
Les menstruations douloureuses peuvent également être le résultat d’une condition médicale sous-jacente qui doit être suivie et traitée :
Endométriose : les cellules de la muqueuse utérine se développent dans d’autres parties du corps, généralement sur les trompes de Fallope, les ovaires ou les tissus tapissant le bassin. C’est extrêmement douloureux, perturbateur pour le cycle menstruel et amenant à de l’infertilité.
Fibromes : ces tumeurs non cancéreuses peuvent exercer une pression sur l’utérus ou provoquer des menstruations et des douleurs anormales.
Maladie inflammatoire pelvienne : c’est une infection de l’utérus, des trompes de Fallope ou des ovaires souvent causée par des bactéries sexuellement transmissibles qui provoquent une inflammation des organes reproducteurs et des douleurs.

Quels sont les symptômes ?
Les symptômes peuvent être présents au début des règles ou pendant toute leur durée, soit de 5 à 7 jours.
– Douleurs dans le bassin, lombaires ou même dans les jambes
– Nausées et/ou vomissements
– Sensation de malaise
– Migraines
– Douleurs au ventre, lancinantes ou continues, avec sensation de pression dans l’abdomen.

L’apport de la chiropraxie
La chiropraxie aide les femmes vivre plus sereinement avec les règles douloureuses.
Elle n’est pas un traitement spécifique de la dysménorrhée mais, en libérant le corps des blocages et irritations nerveuses au niveau du bassin et des lombaires, elle soulage ou élimine les contractions musculaires et les symptômes.
Chaque patiente étant unique, les soins et les conseils pourront varier en fonction des besoins spécifiques de chacune.

Consultation pour les dysménorrhées
La première séance
La consultation sera exhaustive : anamnèse de la patiente, questionnaire de santé, examen clinique et soins chiropratiques.

Séances suivantes
Comme pour tout traitement, les dysménorrhées nécessitent des soins plus ou moins longs. Les séances viseront à lever les subluxations vertébrales pour éliminer les irritations nerveuses, soulager les migraines…
Une fois les irritations nerveuses corrigées au mieux, le plus approprié reste un entretien régulier. Ainsi, les patientes maintiennent le fonctionnement optimal de leur corps, corrigent suffisamment tôt tout trouble neur-musculo-squelettique qui pourrait survenir en raison de mauvaises postures, allaitement prolongé, sommeil de mauvaise qualité, faux mouvements, sport intense…

Ca marche aussi :
– Appliquer une bouillotte ou du chaud sur les zones douloureuses
– Masser l’abdomen
– Prendre un bain chaud
– Soulager les migraines avec la cryothérapie localisée
– Faire de l’exercice physique régulièrement
– Pratiquer la relaxation ou le yoga
– Se supplémenter en B6, B1, E, omega-3, calcium, magnésium
– Réduire la consommation de sel, d’alcool, de caféine et de sucre pour éviter les ballonnements
– Manger des repas légers

https://paris-chiropratique.com/soulager-dysmenorrhee-et-regles-douloureuses-par-la-chiropraxie/
https://www.chiropraxie-aunis.com/
https://dehoux-chiropracteur.net/index.php/champ-d-action-de-la-chiropraxie
Prospective Case Series on the Effects of Lumbosacral Manipulation on Dysmenorrhea J Manipulative Physiol Ther 2008 (Mar); 31 (3): 237–246
A narrative review of medical, chiropractic, and alternative health practices in the treatment of primary dysmenorrhea. J Chiropr Med. 2005 Spring; 4(2): 76–88.
Kokjohn K; Schmid DM; Troiano JJ; Brennan PC; The effect of spinal manipulation on pain and prostaglandin levels in women with primary dysmenorrhea. J Manipulative Physiol Ther 1992; 15(5):279
Thomason P; Fisher B; Carpenter P; Fike G; Effectiveness of spinal manipulative therapy in treatment of primary dysmenorrhea: A pilot study. J Manipulative Physiol Ther 1979; 2: 140-5 Lewit K. Manipulative Therapy in Rehabilitationof the Motor System. Butterworth and Co.,London & Boston,1985:341-342.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.