Obésité et surpoids : ennemis de la santé neurovertébrale

Suite à deux enquêtes un peu anciennes de santé publique réalisées en 1995 et 2010, 70% de la population adulte polynésienne est en surpoids (dont 40% au stade d’obésité). Les plus jeunes ne sont pas épargnés, une enquête de 2014 montre que 36% des enfants âgés de 7 à 9 ans sont en surpoids, dont 16% en obésité. Être en surpoids, ou obèse impacte fortement et négativement la santé, augmentant les troubles neuromusculosquelettiques.

Effet du surpoids sur la colonne vertébrale

Le poids entraîne indubitablement des troubles neuromusculosquelettiques. En cause, la surcharge sur les articulations, notamment celles des chevilles, genoux, hanches et bas du dos. Ce sont celles qui subissent le plus de dommages. Mais c’est bien toute tout la colonne vertébrale qui est affectée, car l’embonpoint nuit aussi à la posture en déplaçant vers l’avant le centre de gravité.

Obésité, surpoids et chiropraxie

Les chiropraticiens recommandent un mode de vie sain et actif pour favoriser la diminution des douleurs neuromusculosquelettiques. Le seul fait de bouger plus aura peu d’incidence sur le poids, mais couplé à un rééquilibrage de l’alimentation, les effets seront positifs et durables. Un chiropraticien recommandera une activité modérée, mais régulière, qu’il sera facile de maintenir à long terme, ainsi qu’un vif encouragement à revoir l’alimentation.
Ne vous découragez pas : il est plus difficile de rester actif physiquement en étant obèse. Persévérez et vous constaterez les effets positifs rapidement tels que : diminution des douleurs chroniques et meilleur souffle.

De quoi parle-t-on ?

Le surpoids est un état physiologique caractérisé par une concentration de masse graisseuse et un excès de poids. L’obésité est le niveau supérieur de surcharge pondérale. En effet le calcul de l’IMC (Indice de masse corporelle = poids en kg/taille² en m) basé sur les mesures anthropométriques poids et taille permet de dépister le stade de surcharge. Un IMC entre 25 et 30 caractérise un surpoids, un IMC > à 30 correspond à un état d’obésité.

Quelles conséquences sur la santé ?

L’excès de poids corporel est un facteur de risque majeur de développer des maladies non transmissibles telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les cancers et les maladies de souffrance psycho-sociale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.