La migraine et les thérapies naturelles

La crise migraineuse se définit par une céphalée (entre autres), pouvant être associée à des troubles neurologiques transitoires.
La migraine est une maladie dont les crises sont très variables d’un individu à un autre, mais également chez une même personne. La chiropraxie et la cryothérapie sont efficaces pour les soulager. On vous explique comment et pourquoi.

La chiropraxie, une thérapeutique efficace contre les maux de tête

La cause des migraines de nombreuses personnes ne vient pas de leur tête, mais de leur cou, qui présente des subluxations vertébrales (désalignement des vertèbres). Les soins chiropratiques, en corrigeant les subluxations vertébrales via les ajustements chiropratiques, éliminent les dysfonctions musculaires et les interférences nerveuses, supprimant ainsi la cause des céphalées.
Nombreuses sont les études mettant en évidence l’efficacité des soins chiropratiques dans le traitement des migraines (voir sources).

La cryothérapie, un soulagement immédiat

La cryothérapie localisée

La cryothérapie localisée est une solution complémentaire pour soulager les migraines entraînant des douleurs au front ou aux tempes. Le froid provoquera une vasoconstriction des vaisseaux dilatés localement, soulageant ainsi immédiatement les symptômes.

La cryothérapie corps entier (CCE)

La CCE peut espacer les crises migraineuses car le froid, via la libération d’endorphines, a une action bénéfique sur l’amélioration du sommeil et la diminution du stress et de l’anxiété, facteurs aggravant des migraines.

Sources:

  • http://www.migraine.fr/migraine/causes-de-la-migraine (accès le 6/11/17)
  • https://www.health.harvard.edu/pain/migraine (accès le 6/11/17)
  • Etude GRIM 2000
  • Céphalées et cervicalgies, Entretien avec le Dr D. Valade (Chef de service du Centre d’Urgence des Céphalées à l’hôpital Lariboisière à Paris), Propos recueillis par le Dr P.Sichère. Synoviale, mai 2006, N° 151
  • https://laviechiropratique.comJManipulative Physiol Ther. 1999; 20:326-30
  • Headache 1993; 33:90-5
  • Australian Journal of Physiotherapy 1998; 44:210 Pediatrics 1999; 103: 680
  • Bleakley CM, Bieuzen F, Davison GW, et al. Whole-body cryotherapy : empirical evidence and theoretical perspectives. J Sports Med 2014;5:25—36.
  • Impact of Different Treatment of Whole-Body Cryotherapy on Circulatory Parameters : Bonomi FG, De Nardi M, Fappani A, Zani V, Banfi G, Italie, Février 2012.
  • The influence of whole body cryotherapy on mental health. Rymaszewska J, Biały D, Zagrobelny Z, Kiejna A. 2000. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s